Atlas Autrement

Atlas Autrement

 

https://www.autrement.com/Catalogue/atlas#

Atlas mondial de la santé

Au-delà des définitions médicales, la santé se joue d’abord dans les populations et sur les territoires. La géographie de la santé permet ainsi d’appréhender les dynamiques sanitaires et leurs enjeux à toutes les échelles, mondiale autant que locale.

• Comprendre les concepts et méthodes mobilisés  :
vulnérabilité des populations, viabilité des systèmes de soins, définition des politiques publiques…
• Définir les grandes fractures et inégalités territoriales face à l’offre de soins ou à l’accès aux traitements.
• Déterminer les défis sanitaires actuels, de la malbouffe aux épidémies.

Face à l’émergence de nouvelles maladies – impact du changement climatique, antibiorésistances… –, et alors que la planète affronte une pandémie inédite, cet atlas, richement illustré par plus de 110 cartes et documents, fait le point sur un sujet brûlant.

 

À quoi ressembleront les villes de demain ?

Alors qu’aujourd’hui un peu plus de la moitié de l’humanité réside en ville, les espaces urbains représentent un des enjeux stratégiques du XXIe siècle. Occupant les fonctions essentielles – politiques, économiques et culturelles –, les villes sont de plus en plus fragmentées, vulnérables et contestées.

• Peut-on encore parler de « modèle urbain » à l’heure de la diversification des types de villes partout dans le monde ?
• Les acteurs urbains se multiplient, mais quelle est la place de la population et son rôle dans la ville ? Quelles sont les stratégies de résistance face aux inégalités ?
• La vulnérabilité des villes est de plus en plus importante, tant d’un point de vue social, économique que climatique.
• Va-t-on pour autant basculer vers des villes ultratechnologiques ? Comment les villes du futur vont-elles réintégrer du vivant dans leurs espaces ?

Grâce à plus de 90 cartes et documents inédits et originaux, cet atlas interroge l’avenir des villes, mégalopoles ou villes plus petites, en posant la question du renouvellement des modèles urbains.

 

 

L’atlas géographique et géopolitique de la France est paru en juin 2020. Stéphanie Beucher et Florence Smits ont réussi, en un peu moins de 200 pages et avec un peu de 150 cartes d’Aurélie Boissière, à réaliser une synthèse de très haute qualité sur le territoire français en 2020.

Les trois premières parties de cet atlas concernent la population française : sa démographie (et son vieillissement !), ses lieux de vie entre anthropisation et protection de l’environnement et l’urbanisation du territoire.

Le 4ème chapitre fait le point sur les systèmes productifs.

Les deux chapitres suivants concernent l’aménagement du territoire avec ses acteurs puis les politiques menées.

L’avant dernier chapitre est consacré à la place de la France dans l’Union Européenne et dans le monde. Il replace la France à l’échelle internationale pour analyser et mesurer son influence dans la mondialisation.

Cet atlas se termine par une vue d’ensemble des grandes régions métropolitaines et d’outre mer. 18 régions, 18 cartes commentées. Un régal !

C’est évidemment un outil de premier choix pour les collègues de 3ème car cet atlas renouvelle l’ensemble des questions abordées dans le programme de géographie (Les aires urbaines, les espaces productifs, les espaces de faible densité, l’aménagement du territoire, les territoires ultramarins et la place de la France dans l’Union Européenne et dans le monde). Les collègues de lycée qui abordent la France de la 2nde à la Terminale pourront également y piocher des informations renouvelées et des cartes de toute première qualité.

 

 

En février 2020 l’Atlas du Grand Paris sous-titré « une métropole en mutation » est paru aux éditions Autrement

 

 

En octobre 2019 est paru cet atlas de l’Asie du Sud-Est  

 

 

 

 

En octobre 2019 L’Atlas du Moyen-Orient rédigé par Pierre Blanc et Jean-Paul Chagnollaud et cartographié par Claire Levasseur.

Cet atlas commence par un panoramique de l’histoire du Moyen Orient au XXème siècle de la veille de la 1ère Guerre mondiale aux conflits actuels en prenant le soin, comme le sous-titre l’indique, de comprendre les racines des violences actuelles au sein des peuples et des États qui constituent cette région.

La 2ème partie insiste, quant à elle, sur les fondements idéologiques des violences qui traversent le Moyen Orient, du panarabisme à l’islamisme en passant par le sionisme.

La 3ème partie, très géographique porte sur les ressources dont la maîtrise, entre abondance et rareté, donne cours à de nombreux conflits : hydrocarbures bien sûr mais aussi l’eau, l’agriculture, les voies maritimes ou bien encore le sacré !

La dernière partie montre les acteurs des conflits au Moyen Orient, des acteurs locaux aux acteurs internationaux engagés dans ou à côté des guerres régionales.

La conclusion de l’atlas est sans équivoques : un siècle pour rien ?

L’atlas du Moyen Orient sera utile pour la classe de 3ème et les chapitres sur « Les enjeux et conflits dans le monde après 1989 » mais aussi pour les chapitres d’histoire de la 1ère Guerre mondiale ou encore de la décolonisation.

 

En mai 2019 Le grand Atlas des empires coloniaux est un ouvrage de près de 300 pages qui offre un panorama très large de la question de la colonisation et des empires coloniaux du XVème siècle au XXIème siècle. Il s’agit de 3 atlas en 1 revus et augmentés :

Les premières colonisations (XVème-début XIXème siècle) et une 1ère partie qui montre la naissance des 1ers empires coloniaux européens qui font suite aux voyages de découverte des XVème et XVIème siècles. On y voit les routes des découvertes puis du commerce lorsque les implantations coloniales se font jour et que les productions « tropicales » sont acheminées vers l’Europe. La dernière partie montre la rupture des équilibres coloniaux annonciateurs de grandes révolutions de part et d’autre de l’Atlantique.

Les empires coloniaux (XIXème-XXème siècles) : dans cette 2nde partie on observe la continuité et même la montée en puissance de la domination coloniale européenne durant les siècles qui suivent. On y parle impérialisme, sociétés coloniales et interactions entre métropoles et colonies jusqu’au milieu du XXème siècle.

Les décolonisation, une histoire inachevée. Cette dernière partie montre le vaste phénomène de décolonisation au lendemain de la 2nde Guerre mondiale partout sur le globe. La lecture est à la fois chronologique (Asie puis Afrique) mais aussi thématique avec la question de la Guerre froide et du développement.

Le Grand Atlas des empires coloniaux sera d’une grande utilité pour les cours d’histoire de 5ème, 4ème et 3ème qui abordent la question coloniale mais aussi des décolonisations au cours de différents chapitres. Cet atlas permet par ailleurs de réfléchir à la question des colonies de manière plus globale que le simple fractionnement chronologique empêche parfois.

 

 

 

Paru en janvier 2019, le Grand Atlas de l’Antiquité romaine retrace, à travers de nombreuses cartes signées Claire Levasseur accompagnées de textes de Christophe Badel et Hervé Inglebert, l’histoire de L’Empire romain de ses origines au IIIème siècle av. J.-C à ses ultimes soubresauts au VIème siècle apr. J.-C.

L’introduction ce cet ouvrage donne le ton d’emblée puisqu’il s’agit de la reproduction médiévale de carte dite de Peutinger, seule trace cartographique laissée par les romains aux contemporains que nous sommes. Cette carte permet de s’approprier, en partie, l’univers mental des romains par rapport à leur espace.

L’ouvrage est ensuite divisé en deux parties qui se suivent chronologiquement et correspondent à deux « moments » de cet empire :