Assam Accéder aux cartes

Carte à rendre pour le vendredi 15 mars !

 

État de l’Union Indienne situé au Nord-Est du pays près des frontières de la Chine et de la Birmanie. C’est un territoire montagneux traversé par le fleuve Brahmapoutre qui menace régulièrement les habitants en raison de ses inondations violentes. C’est une région isolée du reste de l’Inde mais néanmoins une terre d’immigration vers laquelle se sont déplacées les populations des plaines pour servir de main d’œuvre dans les plantations de thé.

 

En effet l’Assam était surnommé le « grenier à thé » de l’Inde par les Anglais qui l’avaient colonisé et en avaient développé la production. On voit des collines couvertes de théiers à perte de vue. Il y a peu de monuments à visiter mais on y va surtout pour admirer les paysages et découvrir la vie locale des tribus car la région est un véritable melting-pot d’ethnies.

 

On y développe aussi la culture du riz et du jute (pour ses fibres textiles). Les populations montagnardes vivent au rythme des saisons et d’un système de culture fondé sur la longue jachère forestière avec un défrichage tous les dix ou quinze ans pour des cultures de riz, de canne à sucre ou de légumes.

 

La plupart des villes sont situées dans la plaine, le long du Brahmapoutre dans cette longue vallée fertile. Les ressources du sol sont variées : pétrole, gaz naturel, charbon, calcaire, kaolin, quartzite, fer, sillimanite.
Mais l’industrie est assez peu présente en raison de l’éloignement de cette région avec le reste de l’Inde.

 

La forêt occupe une place importante du fait de la forte pluviosité et on dénombre de nombreux parcs tant la région est célèbre pour sa faune : rhinocéros, éléphants, panthères, tigres, ours.

 

Dans les forêts de Kaziranga et de Manas, l’Agence Française de Développement (AFD) soutient le projet « Conservation des forêts et de la biodiversité en Assam » (APFBC) qui forme les communautés locales à des moyens de subsistance alternatifs. Grâce à ces nouveaux métiers, les résidents locaux peuvent subvenir aux besoins de leurs familles, tout en réduisant leur dépendance aux ressources forestières et en protégeant cet espace naturel devenu patrimoine mondial de l’Unesco.  
Les forêts réservées et les zones protégées de l’Assam ont un rôle essentiel à jouer dans l’atténuation du changement climatique.

 

D’autres partenariats sont envisagés avec des pays comme le Vietnam dans le domaine de l’agriculture et cela témoigne de la volonté d’ouverture de la région.

 

Voyons comment nos jeunes cartographes vont nous présenter l’Assam dans la mondialisation.

 

 

Binômes participants:

 

 

Qui note qui ?:

 

 

 

Fond de carte officiel: