Cambodge Accéder aux cartes

 

Carte à rendre pour le vendredi 3 mai !

 

En 2022, le régime du premier ministre Hun Sen, au pouvoir depuis 1985, a renoué formellement avec le multipartisme en autorisant un parti d’opposition (« parti de la bougie ») à participer aux élections municipales de juin de cette année. Ce parti a obtenu 22% des suffrages et reste souvent menacé de dissolution par le pouvoir en place. Cependant, la justice a condamné à de lourdes peines de prison une trentaine de figures d’opposition dont Theary Seng, une avocate ayant la double nationalité cambodgienne et américaine.

 

Pays de plus de 16 millions d’habitants, le Cambodge a connu, depuis plus de vingt ans, une croissance soutenue (plus de 7 % en moyenne depuis 2000, jusqu’à la crise liée à la Covid-19). Si la population reste à plus de 70% rurale, une urbanisation rapide est en cours et l’agriculture représente aujourd’hui plus que le quart du PIB. Porté par les services (tourisme notamment jusqu’au Covid), le textile et la construction alors que la part de l’agriculture recule. Membre de l’OMC depuis 2004 et de la Communauté Économique ASEAN (AEC) depuis 2016, le Cambodge a profité du dynamisme de la région, qui s’est traduit par un afflux d’investissements internationaux, essentiellement asiatiques (Chine, Japon, Corée…). Les préférences tarifaires « Tout sauf les armes » (TSA) ont été partiellement suspendues par l’Union européenne depuis le 12 août 2020 en raison de la détérioration de la situation des droits de l’Homme.

 

La politique d’ouverture économique menée au Cambodge ces vingt dernières années a permis d’offrir un climat favorable aux investisseurs étrangers : une nouvelle loi sur l’investissement, en vigueur depuis octobre 2021, ayant simplifié les procédures et élargi les incitations fiscales. Si le Cambodge a jusqu’à présent été relativement épargné sur le plan humain par la crise sanitaire liée à la COVID-19, il a en revanche été touché par la crise économique, qui a mis un frein à sa dynamique de croissance.

 

Centrée sur le dialogue régional, la diplomatie cambodgienne s’efforce de maintenir de bonnes relations avec les pays voisins. Le Cambodge est membre de l’ASEAN depuis 1999. Le Cambodge et la Chine entretiennent un dialogue politique régulier. Le Cambodge et la Chine ont signé un accord de libre-échange, entré en vigueur le 1er janvier 2022. Le Vietnam est également un partenaire important du Cambodge. Le pays est le troisième investisseur étranger au Cambodge, derrière la Chine (43,9%) et la Corée du Sud (11,9%), comptant pour 6,1% des IDE en 2021. Il fournit également le troisième plus important contingent de touristes étrangers dans le royaume (après la Chine et la Thaïlande). En 2020, la Thaïlande était le deuxième fournisseur du Royaume (14,9% des importations, principalement des matériaux de construction, des produits pétroliers et des véhicules) et accueillait plus d’un million de travailleurs migrants cambodgiens sur son territoire. Les tensions autour d’une zone frontalière contestée de 4,6 km2 aux abords du temple de Preah Vihear ont été résolues par l’arrêt en interprétation de la Cour Internationale de Justice en date du 11 novembre 2013. La Corée du Sud occupe aussi une place importante, particulièrement dans l’investissement (11,9 % des IDE en 2021, deuxième rang derrière la Chine).

 

Le Cambodge participe aux opérations de maintien de la paix de l’ONU (OMP) depuis 2006 et a envoyé des contingents de casques bleus au Liban, au Mali, en République centrafricaine et au Soudan du Sud. Il a formé et envoyé plus de 8302 casques bleus sur les théâtres des OMP.

Réputé être le plus fidèle allié de la Chine au sein des pays d’Asie du Sud-Est, le pays s’est néanmoins distingué en votant, à l’ONU, plusieurs résolutions condamnant l’invasion de l’Ukraine par la Russie, au lieu de s’abstenir, comme l’a fait Pékin.

 

C’est maintenant à nos cartographes aguerris de se lancer dans la lourde tâche de nous montrer l’insertion du Cambodge dans la mondialisation pour rejoindre la finale du concours !

 

Binômes participants:

 

 

 

 

Qui note qui ?:

 

 

 

 

Fond de carte officiel: