Liban Accéder aux cartes

Carte à rendre pour le vendredi 24 novembre ! (en même temps que pour l’épisode 11)

 

 

Cette semaine nos élèves s’attaquent à un des points chauds de la planète en termes de géopolitique. 

 

Le Liban est un État du Proche-Orient. En grande partie montagneux, il partage ses frontières avec la Syrie au nord et à l’est, Israël au sud et Chypre à l’ouest, au large de ses côtes dans le bassin Levantin (partie orientale de la mer Méditerranée). Beyrouth est la capitale et la plus grande ville du pays. 

 

La population urbaine au Liban se fait remarquer pour son esprit d’entrepreneuriat commercial. L’émigration a créé une importante diaspora libanaise qui compte entre 8 et 14 millions de personnes hors du Liban en 2015. L’envoi de devises des Libanais de l’étranger au pays avoisine les 8,2 milliards dollars et compte pour 1/5e des rentrées de devises du pays en 2009. 

 

Quinze années de guerre (1975-1990) ont ruiné le pays, qui doit importer 85 % des produits de première nécessité, vit d’une économie souterraine et doit supporter le fardeau d’une dette et d’un déficit budgétaire considérables. Son principal fournisseur en 2016 était la Chine, qui représentait près de 11,2% de ses importations. Toujours cette même année, l’Afrique du Sud était le principal client du Liban et captait 21,1% des exportations libanaises, ses autres principaux clients sont ses voisins arabes (Arabie saoudite, Émirats arabes unis, Syrie, Irak…). Le Liban consacre 6 % de son PIB aux importations de produits alimentaires, l’un des plus hauts taux de dépendance dans le monde. 

 

Les principaux secteurs d’activités dans le PIB sont à 75 % pour les services et le commerce, à 20 % l’industrie, et à 5 % l’agriculture. 

 

Le secteur industriel est assez peu diversifié mais on peut citer: 
– L’industrie plastique : les principales sociétés produisent des conteneurs, des tubes, des objets domestiques ou du matériel publicitaire. Certaines d’entre elles sont très compétitives et ont établi des filiales à l’étranger. 
– Le textile : des filatures, des tisseries, et des industries de prêt à porter en sont les principaux composants. Cette activité est très orientée à l’export et plus de 50% de la production est vendue à l’étranger. 
– Industrie d’ameublement : grâce à une demande intérieure soutenue, les principales sociétés ont pu mettre en place des unités de productions modernes et s’étendent désormais à l’international. 
– Industrie du papier : ce secteur a également beaucoup investi pour moderniser l’outil de production. 
– Industrie du marbre : utilisant un équipement de pointe, cette industrie a grandi avec la demande intérieure engendrée par la reconstruction. Elle exporte maintenant à destination du Golfe e de l’Europe. 
– Industrie du ciment : elle était la principale production industrielle après la guerre. Elle décroît désormais compte tenu de la réalisation déjà opérée des principaux projets d’infrastructure. 
 

 

Le Liban dispose d’une situation très enviable pour l’agriculture, vis-à-vis de ses voisins, sur le plan de la disponibilité en eau et de la fertilité des terres. De fait, le Liban a la plus grande proportion de terres arables de tous les pays arabes, ce qui lui permet une variété de cultures. Les principales cultures sont les fruits et légumes, le tabac, les olives et le blé. Sur la côte, on cultive les agrumes ; sur les pentes en terrasse des montagnes (Mont Liban…) poussent des arbres fruitiers, de la vigne, des forêts de pins. La Bekaa est le domaine des cultures irriguées. À la suite des coupes excessives, la garrigue et le pâture ont supplanté les forêts de cèdres. 

 

En 2009, le Liban a accueilli plus de deux millions de touristes et le New York Times a classé le pays comme destination touristique de l’année. Selon le ministère du Tourisme le secteur représentait environ 20 % du PIB, les visiteurs viendraient majoritairement des pays du Golfe et d’Europe. Toutefois, depuis la fin de la guerre civile, le secteur touristique souffre de l’instabilité régionale. 

 

Avec le ré-embrasement du conflit israëlo-palestinien le Hezbollah, un groupe terroriste islamiste basé dans le sud du Liban, se prépare à la guerre avec Israël. Le conflit en cours vient se rajouter aux crises multiples qui affecte le pays depuis des années et aggrave ses problèmes économiques. Cette situation difficile joue un rôle important sur l’intégration du pays à la mondialisation. 

 

Réaliser une tâche cartographique sur ce pays sera un défi de taille pour nos élèves ! 

 

 

Binômes participants:

 

 

Qui note qui ?:

 

 

Fond de carte officiel: